Prévention & soutien à la santé sexuelle

VPH

virus du papillome humain – vph (condylomes)

 

 

 qu’est-ce que c’est ?

Les condylomes représentent l’une ITSS de plus en plus fréquente, surtout chez les jeunes. Cette maladie est causée par le virus du papillome humain (VPH) dont la transmission se fait par relations sexuelles ou par d’autres contacts intimes.

Il y a plusieurs types de VPH dont certains peuvent avoir des effets plus sérieux.

De 70% à 80% des hommes et des femmes actifs sexuellement seront infectés par le VPH au moins une fois dans leur vie. Il s’agit de l’infection transmissible sexuellement (ITS) la plus fréquente.

 comment cela se transmet-il ?

  • Au cours d’une relation sexuelle avec pénétration du pénis dans le vagin ou dans l’anus.
  • Au cours d’une relation oral-génitale.
  • Au cours d’un échange de jouets sexuels.
  • À l’occasion d’un contact intime (peau à peau) avec une personne infectée (avec ou sans lésions).
  • Rarement, une mère infectée peut transmettre le virus à son bébé pendant l’accouchement.

 quels en sont les symptômes ?

Parfois, aucun symptôme n’apparaît avant plusieurs années.

Dans le cas contraire, on remarque:

  • lésions ayant l’apparence de verrues sur ou dans les organes génitaux ou l’anus et plus rarement, dans la bouche et sur les lèvres;
  • la forme et la couleur des verrues peuvent varier : petites crêtes de coq, des choux-fleurs, de simples boutons ou des lésions plates de couleur rose, rouge ou chair (couleur de la peau);
  • démangeaisons, irritations;
  • douleur pendant les relations sexuelles.

 

 quel est le traitement ?

  • Brûluer les lésions avec de l’azote liquide.
  • Traitement avec du nitrate d’argent.
  • Traitement au laser dans le cas de condylome tenace.

90 % des condylomes disparaîtront d’eux-mêmes après deux ans, mais il peut y avoir des récidives. Un traitement sera prescrit par le professionnel de la santé selon l’importance des symptômes. Des visites de suivi sont alors nécessaires.

 

 

notes supplémentaires

Il y a un programme de vaccination pour les jeunes femmes instauré par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec en septembre 2008. À l’heure actuelle, ce même vaccin n’est pas remboursé en dehors de ce programme, ni pour les jeunes hommes.

  Retour à ITSS

Copyright 2022 - RSSSQ | Programmation & design - Physalis Design